Les actes au laser relèvent la plupart du temps de la chirurgie esthétique et ne sont donc pas remboursables. Cependant, il existe des cas pathologiques où l’on peut se faire rembourser le traitement. On fait le point.

Remboursement d’une épilation laser : qui est concerné ?

Pour rappel, l’épilation au laser est considérée comme une épilation quasi définitive. Après 4 à 6 séances et selon les individus, les poils ne repoussent pas ou très peu et affinés. Tout dépend de la zone traitée, de la pilosité et de la peau de la personne, mais aussi du type de laser utilisé. L’efficacité de cette technique justifie qu’elle soit relativement coûteuse.

Dans le cas où l’épilation est pratiquée à but esthétique, elle ne sera donc pas remboursée.

Jambes de femme dans l'eau

En revanche, trois cas de figure peuvent ouvrir l’accès à un remboursement :

  • pour les personnes atteintes de folliculite (furoncle) : il s’agit d’une inflammation du poil et de sa racine, souvent causée par le staphylocoque doré. On peut reconnaître cette pathologie à la multitude de petits abcès présents sur la peau.
  • si la pilosité est abondante dans des zones inhabituelles. Cette condition peut être provoquée par une situation de surpoids (augmentation de la production d’hormones, et donc de poils) ou par la prise de certains médicaments).
  • en cas d’hirsutisme, soit une pilosité excessive généralisée, à cause d’un excès d’hormones.

Pour ces trois pathologies, la pilosité anormale est considérée comme un handicap et peut donc donner droit à des remboursements pour son traitement. Veillez cependant à monter un dossier suffisamment solide.

Prenez dès maintenant rendez-vous dans votre centre en Isère pour une épilation au laser !

Comment prouver une pilosité excessive pathologique ?

Pour justifier votre condition, vous devrez fournir :

  • une prescription médicale
  • des résultats d’analyse
  • une justification médicale de l’excès de pilosité (avec tout examen clinique disponible)

En complément du remboursement de l’Assurance Maladie, il se peut que votre mutuelle prenne également en charge une partie.

Quels autres actes au laser peuvent être remboursés ?

Tous les actes au laser pratiqués dans le cadre de la chirurgie réparatrice sont susceptibles d’être remboursés. Mais comme pour l’épilation au laser, il faudra le justifier correctement.

Sont exclus les actes de détatouage au laser, les traitements contre les rides ou encore l’opération de la myopie. Concernant ce dernier acte, les complémentaires santé peuvent prendre en charge une partie du coût total (généralement quelques centaines d’euros par oeil). Mais sachez qu’être opéré de la myopie vous coûtera tout de même entre 1500 et 3000 euros pour les deux yeux.

Catégories: Beauté

Articles Similaires

Beauté

Homme : Comment mettre avant votre musculature sur vos photos ?

Vous vous préparez pour un shooting ou bien vous aimez tout simplement poster des clichés de vos muscles sur les réseaux sociaux ? Attention à le faire correctement ! Voici nos conseils et nos astuces pour que Lire la suite…

Beauté

Le vinaigre de rinçage pour les cheveux

Le vinaigre de rinçage est tout simplement une lotion tonifiante qui a pour fonction de rendre les cheveux plus soyeux et plus faciles à démêler. A quel type de chevelure est-il conseillé ? Quel vinaigre Lire la suite…

Beauté

La manucure à la maison: Mode d’emploi

Voici les étapes à suivre chez vous si vous tenez à vous occuper vous-même de vos ongles : Retirer votre ancien vernis avec un dissolvant doux. Limez chacun de vos ongles en partant des bords Lire la suite…