On rencontre les Chapkas généralement dans les pays froids du Nord, et on a tous en tête des images enneigées d’un militaire de l’armée Russe qui en est équipé depuis toujours.
La Russie n’est pas le seul pays où l’on trouve des chapkas, et on peut les trouver aussi au Canada, en Finlande et en Corée du Nord. Dans tous ces pays, on subit des climats très rigoureux l’hiver, où les particularités de la chapka sont sollicitées pour protéger la tête de leurs ressortissants.

La Chapka est un chapeau original

Le terme exact devrait être Ouchanka, qui signifie « chapeau à oreilles », ce qui décrit parfaitement le chapeau en question, mais que l’on utilise peu, et qui est pratiquement inconnu en France.

Le caractère distinctif de la chapka est la présence des deux « oreilles », qui peuvent s’attacher au-dessus de la tête, ce qui lui confère un aspect assez volumineux avec la fourrure apparente, soit attachées sous le menton, ce qui permet une bonne protection, efficace contre le vent et le froid, en protégeant aussi la nuque.

La chapka: une redécouverte par la mode

Les Chapkas sont généralement fabriquées avec différentes fourrures, celles-ci pouvant être disposées à l’intérieur, à l’extérieur, ou les deux à la fois.

Les Chapkas étaient initialement d’un usage très courant dans les campagnes, et d’un usage courant dans l’habillement protecteur des militaires, mais les indéniables possibilités esthétiques que la fourrure apporte en termes de confort ont élargi sa clientèle potentielle, aussi bien pour la population masculine que féminine.

Plusieurs types de fourrures sont utilisés pour réaliser des chapkas. Cela va de l’astrakan traditionnel, en passant par l’irremplaçable peau de mouton ou de lapin, et également des fourrures plus luxueuses comme le vison d’élevage ou le renard gris. On emploie aussi des imitations de synthèse pour satisfaire les protecteurs de la nature.

Dans la plupart des pays du nord, ce chapeau fait partie de la panoplie indispensable pour passer un hiver long et rigoureux. Chez nous, ce besoin est moins vital, mais au cœur de l’hiver, le confort, la douceur, et la chaleur d’une chapka sont réellement agréables.

L’essayer, c’est l’adopter. D’autant plus quand l’aspect esthétique donne une allure unique à une véritable tenue d’hiver.

Catégories: Tendances